Imprimer
Index de l'article
Conférences 2016
Archives_conférences 2015
Toutes les pages

 

ARCHIVES  / ANNEE  2016   /  CONFERENCES  & JOURNEE PEREGRINE

Vendredi 15 janvier 2016 :

« Les femmes à Parthenay et en Gâtine pendant la Grande Guerre » par Raphaël Supiot

À la Mairie de Parthenay (Salle des mariages) à 17h30

Evocation de la vie et du travail des femmes à l'arrière de 1914 à 1918 :

infirmières, ménagères ou ouvrières. Elles ont aussi contribué à la victoire.

Infirmière à l'arrière du front 1914-1918

 

Vendredi 19 février 2016

à la Mairie de Parthenay (Salle des mariages) à 17h30

« Quand Parthenay rêvait du chemin de fer (1835-1881) », par Yves Drillaud

Pendant près de 50 ans, Parthenay a attendu le chemin de fer : Yves Drillaud raconte cette longue gestation et présente l’extension du réseau qui a longtemps ignoré Parthenay.

locomotive de 1844 - Musée du train de Mulhouse


 

Nous vous informons qu'à compter du mois de mars 2016, les conférences de la Société historique seront accueillies au Lycée Ernest Pérochon de Parthenay, Salle Katowice.

(Hors périodes de vacances scolaires). Les horaires sont inchangés.



Vendredi 11 mars 2016 à 17 heures : Assemblée Générale

Suivie de la conférence :

"Regards sur l'histoire de la commune d'Ardin"  par Michel Montoux

Au Lycée Ernest Pérochon (Salle Katowice) à 17h30

Le territoire ardinois offre de multiples témoignages d'un passé aussi riche qu'ancien. Plusieurs personnalités ont résidé dans une localité qui, aujourd'hui, fait preuve d'un réel dynamisme économique.



Château de Bois-Rateau d'Ardin

 

-  vendredi 13 mai 2016 à 17h30 au Lycée Ernest Pérochon (salle Katowice)

« Retables, murs d'images »

par Marie-Madeleine Geri, Conservateur délégué des antiquités et objets d’arts des Deux-Sèvres

 

Aujourd’hui souvent oublié, parfois démembré, d’auteur souvent inconnu jusqu’au XIXe siècle, le retable est un décor architecturé, sculpté ou peint placé derrière l’autel et présentant des scènes religieuses à des fins décoratives et pédagogiques. Il connaît son heure de gloire au temps de la contre-réforme (XVIIe-XVIIIe siècles). Cette conférence présente les origines et les composantes de ces ensembles mobiliers, les commanditaires et les artistes, les programmes iconographiques, l’importance des couleurs, etc., en privilégiant bien-sûr des exemples des Deux-Sèvres et de la Gâtine.

 

Programme de la journée pérégrine du samedi 4 juin 2016 : À travers le Pays Thénezéen



Après avoir étudié les paysages de Gâtine dans le Ménigoutais en 2014, et suivi les pas des moines de l’abbaye des Châtelliers en 2015, de Saint-Georges-de-Noisné à Bougon, la Société historique propose une sortie dans le Pays Thénezéen le samedi 4 juin 2016. La vie et l’œuvre de Germain Rallon, écrivain remis en valeur par l’édition toujours en cours de ses ouvrages, sera notre fil conducteur : L’ouche aux brebis et La Vache et le Veau évoquent en effet avec force la vie rurale dans les villages d’Aubigny et de Lhoumois. Nous parlerons aussi des origines de certaines légendes locales et des traces artistiques et monumentales qu’elles ont laissées (reliques de saint Honoré à Thénezay et fontaine saint Martin à Doux), dans cette terre parsemée de croix de chemins. La transition des paysages, de la Gâtine à la Plaine de Mirebeau, et les curiosités géologiques du terrain constitueront une autre grille de lecture. Enfin, les visites de l’extérieur du château de La Roche Faton et de la Forge à fer de La Meilleraye seront deux autres centres d’intérêt importants de notre sortie.


9 h Départ en car de Parthenay Place de la Gare routière de Parthenay

9 h 30 La Coudrelle (Aubigny) Le joli hameau de La Coudrelle conserve une organisation resserrée peu commune en Gâtine. La modeste maison natale de Germain Rallon donne l’occasion de rappeler les origines familiales et la jeunesse de l’écrivain, et d’évoquer L’Ouche aux Brebis, roman ethnographique qui a pour cadre le village d’Aubigny. Le logis médiéval à proximité fut la propriété de Michel-Pierre Contard, premier biographe de l’écrivain.

10 h Aubigny Brève présentation de ce petit bourg, avec sa mairie-école en calcaire, fréquentée par le jeune Germain Rallon, l’ancien café, l’église Saint-Aubin, le tout simple monument aux morts de type pyramide-obélisque. Le grand parc du château du Porteau se trouve en bordure du bourg ; son accès est gardé par une conciergerie.

10 h 45 La Roche Faton (Lhoumois) Ce château, qui s’organise autour d’une vaste cour d’honneur, fut reconstruit au XVe et XVIe siècle par Mathurin Pidoux. Les Vassé aménagent au XVIIe siècle des jardins à la française. La façade donnant sur le parc et une pièce d'eau, où se reflètent les toitures d’ardoise, est superbe. Il fut la propriété du général vendéen Charles de Beaumont, marquis d’Autichamp, dont la tombe se trouve dans la chapelle du XIXe siècle.

11 h 45 La Peyratte Visite de l’église, qui comprend notamment un superbe tabernacle sculpté à colonnes torses. Les cinq panneaux représentent différents épisodes bibliques, dont un assez rare du mariage de Joseph et Marie, issu des textes apocryphes Les reliques de saint Roch ont été pendant longtemps à l’origine d’un pèlerinage très suivi. On remarque également des bancs en fer forgé, des pierres tombales et plusieurs statues de saints.

12 h 30 Déjeuner au restaurant de La Forge à fer (La Peyratte) La Forge à fer naît grâce au maréchal de La Meilleraye, qui avait acquis trois moulins en 1645 afin d’aménager la chute d’eau et alimenter un fourneau. Elle a fonctionné jusqu’en 1846. À proximité, les logements accueillirent les ouvriers spécialisés originaires de la Vienne, du Berry, du Maine ou de la Bretagne. La production d’outils et d’objets en fer a servi avant tout pour la consommation régionale.

14 h 30 Thénezay -L’école Germain-Rallon porte le nom de son ancien instituteur. -Dans l’église, achevée en 1903, se trouvent les reliques de saint Honoré. À la fin du XIIIe siècle, ce marchand de bestiaux berrichon fut attaqué à Buzay (tout près de Thénezay) par ses serviteurs, qui lui tranchèrent la tête et s'enfuirent avec le troupeau. Quand sa dépouille fut rapatriée, le chariot s'arrêta devant l'église de Thénezay et ne put continuer sa route que sans la tête de saint Honoré. Le reliquaire actuel contient les fragments du crâne du saint et un morceau de son vêtement. -La dernière maison de Germain Rallon à Thénezay, où fut écrit La Vache et le Veau, roman resté inédit jusqu’en 2015, porte désormais une plaque en sa mémoire.

15 h 45 Doux L’ancienne carrière des Mollets est un site géologique important, valorisé par un sentier pédagogique. On peut y découvrir trois étages du Jurassique riches en fossiles : cette coupe témoigne de l’ancienne présence de la mer sur ce site, à l’origine de la formation de dépôts calcaires. La carrière est exploitée au XIXe siècle et un four à chaux a fonctionné jusque dans les années 1950.

16 h 45 Doux Tout près de la butte de Doux, entourée de vignes, une croix et la fontaine qui alimente le lavoir portent le nom de saint Martin. Ce dernier, évangélisant le Poitou, a fait naître la source d’un coup de sabot de son cheval. Cette eau sulfureuse soignait les yeux et, les années de sécheresse, le prêtre y trempait le pied de la croix afin que la pluie vienne. La source a été exploitée par une usine d’embouteillages, qui a fonctionné jusqu’au début des années 1990. La curieuse croix entourée de pierres brutes, qui domine la plaine environnante, a été édifiée à la fin du XIXe siècle par un curé local, le père Proux, qui commanda l'édifice à un artisan de la Grimaudière

18 h Retour à Parthenay, en passant par la forêt d’Autun où des amoncellements de scories trahissent l’existence d’une ancienne exploitation métallurgique.

 

 

- le lundi 26 septembre 2016 à 17h30 (rendez-vous au musée de Parthenay)


visite guidée de l'exposition Jouneau


 

 

 

 

 

- le vendredi 14  octobre 2016  à la Salle Europe du Foyer Gabrielle Bordier à 17h 30

"Les repentirs des mers anciennes" par Jean-Pierre Camuzard


  • éponges
  • bois silicifié de La Saisine de la collection René Hubert


 

- le vendredi 4  novembre 2016 Salle des mariages à la Mairie de Parthenay à 17h 30

"Une ferme de Gâtine dans les années 1950"  par Jean-Michel Chargé et Michel Bernier

Evocation de la vie agricole locale à une époque pas si lointaine : les gens, les animaux, les outils et le matériel.

 

- le vendredi 2 décembre 2016 au Foyer Gabrielle Bordier, Salle Europe à 17h 30

 

L'apogée du rail en Gâtine 1902-1939

Yves Drillaud présente la période où l'extension du rail et le trafic ferroviaire sont à leur apogée. Parthenay est alors desservie par des trains rapides Paris-Bordeaux.

C'est le temps des magnifiques locomotives à vapeur Pacific. À Parthenay vont aussi naître les premiers autorails mis au point par l'atelier des Tramways des Deux-Sèvres.

Mais la fin des années trente marque le début du déclin pour le rail gâtinais.

 


 

 

 


 

 

 


 

Conférences –  2015

vendredi 9 janvier

"Religion et combattants des Deux-Sèvres dans la Grande Guerre" par Yves Drillaud

vendredi 13 février

"Le couvent des Cordeliers" par Maria Cavaillès

vendredi 13 mars

"Les loups en Poitou-Charentes-Vendée" par Claude Riboullault et Frédéric Dumerchat

la conférence du vendredi 11 avril  est annulée et fixée au vendredi 11 décembre 2015

vendredi 22 mai

"L'abbaye cistercienne Notre-Dame des Châtelliers"

histoire de la constitution d'un patrimoine foncier étendu du Poitou à l'Aunis

Perdue au fond d’un vallon de Gâtine, marécageux, boisé et solitaire, l’ancienne abbaye royale des Châtelliers, riche d’une histoire fertile en évènements historiques, rayonna un temps dans tout le Poitou et même au delà. Les ruines incertaines aujourd’hui présentes en bordure d’un étang, ne laissent guère présager de ce qui fut, naguère, sa gloire passée. Depuis sa fondation en 1120, de nombreux domaines, perpétuelles aumônes de nobles en quête d’actes expiatoires, vinrent enrichir le temporel d’une congrégation dont la richesse vint à surpasser celle des autres établissements cisterciens de la province.

L’objet de cette conférence est de retracer l’histoire de ces acquisitions, d’en évoquer les singularités et de montrer leur rôle dans la constitution des paysages : celui du bocage de Gâtine en premier lieu, des plaines viticoles du Haut-Poitou également, mais aussi des marais mouillés de la Sèvre voire des îles de l’Aunis.

vendredi 19 juin

conférence préparatoire à la journée pérégrine du samedi 20 juin

" Les moines cisterciens ont quitté le Poitou depuis plus de 220 ans, mais leur architecture, si spécifique,  est encore bien visible sur quelques sites. L'ancienne abbaye Notre-Dame des Chatelliers,  fondée en 1119, est aujourd'hui celle de l'Ordre dont il reste, dans le diocèse,  les plus modestes vestiges, toujours en péril.  Il est cependant possible, grâce aux recherches dans les archives publiques et dans quelques fonds privés,  d'en retrouver certains aspects, jadis si imposants et prestigieux.  Les comparer avec de grands ensembles toujours conservés,  en Bourgogne par exemple, mais aussi en Allemagne et en Grande-Bretagne,  leur donne à nouveau une place qu'ils méritent dans l'histoire bernardine ".

le vendredi 16 octobre à 17h30

à la Résidence Habitat Jeunes, rue Ganne à Parthenay

"Le site du FJT, 200 ans au service des jeunes" par Albéric Verdon

Institutions laïques et religieuses, orphelinat et patronnage se sont succédés dans ce qui est aujourd'hui la Résidence Habitat Jeunes. Ce sont les 200 ans de l'histoire méconnue de ce lieu qui seront retracés.

A l'occasion de cette conférence, l'exposition historique réalisée sur place par les jeunes sera visible.

le vendredi 13 novembre à 17h30

à la Mairie de Parthenay (Salle des mariages)

" le 114e Régiment d'infanterie au jour le jour : 1916 - 1919"   par Yves Drillaud

Après avoir évoqué les combats de 1914-1915, présentation du parcours victorieux du régiment de Parthenay lors des batailles de Verdun, de la forêt de Parroy et de Méry, jusqu'à l'occupation en Allemagne.

le vendredi 11 décembre  à 17h30

au Lycée Ernest Pérochon (Salle  Katowice)

" La Xanthorie des murailles, lichen à l'origine de la coloration jaune-orangé de l'église Saint-Laurent de Parthenay"   par Michel Bonnessee

Comment expliquer que ce lichen se soit particulièrement bien developpé sur certains murs del'église Saint-Laurent au point de lui conférer cette couleur si caractéristique ?